Sélectionner une page

Une étude publiée dans les Archives of Pediatric and Adolescent Medicine en 2007, montre que 10% des jeunes qui deviennent dépendants à la cigarette dans les deux jours suivant la première inhalation d’une cigarette.

25% sont dépendants en moins d’un mois. 

L’étude a révélé que les adolescents qui fument seulement quelques cigarettes par mois souffrent de symptômes de sevrage lorsqu’ils sont privés de cigarette, une découverte surprenante qui est contraire aux croyances de longue date selon lesquelles seules les personnes ayant des habitudes de tabagisme établies d’au moins cinq cigarettes par jour éprouvent de tels symptômes

L’étude a suivi 1 246 élèves de sixième sur quatre ans. Les élèves ont été interrogés régulièrement sur leur consommation de tabac et les symptômes liés à la dépendance. Difficulté à arrêter de fumer, les fortes envies de fumer ou des symptômes liés à l’arrêt comme les fringales, l’agitation, l’irritabilité et les problèmes de concentration. Parmi ceux qui étaient dépendants, la moitié l’était déjà au moment où ils fumaient sept cigarettes par mois. Aussi étonnant que cela puisse paraître, certains jeunes trouvent qu’ils sont incapables d’arrêter de fumer après seulement quelques cigarettes ce qui confirme une étude antérieure des mêmes chercheurs.

Les enfants peuvent devenir dépendants au tabac quelques jours après avoir commencé à fumer, parfois même dès la première cigarette.

Les personnes qui commencent à fumer à un âge précoce sont plus susceptibles de développer une forte dépendance à la nicotine que celles qui commencent à un âge plus avancé. Parmi les adolescents qui ont fumé au moins 100 cigarettes au cours de leur vie, la plupart d’entre eux déclarent qu’ils aimeraient arrêter de fumer, mais ne sont pas en mesure de le faire, selon l’American Legacy Foundation dans une étude de 2001.

Selon le rapport de 2014 du directeur général de la santé publique des États-Unis, près de 9 fumeurs adultes sur 10 ont commencé à fumer avant l’âge de 18 ans. Le rapport estime qu’environ 3 fumeurs sur 4 au secondaire deviendront des fumeurs adultes (même s’ils essaient d’arrêter de fumer dans quelques années).